Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
11 juin 2011 6 11 /06 /juin /2011 11:56

Casse-tête des secrétaires d’Etat Civil


J’ai une ancêtre de ma branche maternelle, Mademoiselle AUBERT, née en 1675 à Saint-Pierre d’Argençon (05), (fille d’André et de Suzanne BEGOU) à qui ses parents lui ont donné comme prénoms ‘’Dimanche, Lundi, Mardi’’.

Eh oui ! Je n’ai rien inventé. (§Acte de naissance)

 

Mais ce n’est pas tout : cette demoiselle se marie avec Pierre GONTARD (1660-1705), le LUNDI 22 août 1695 à Aspremont. (Fils de Gui et de Jeanne GACHETTE d’Aspremont)

Sur son acte de mariage, elle est notée ‘Dominique’, mais ……………..

Elle a une fille Marguerite, née en 1697

Elle a une fille Jeanne, née en 1699

Elle a un fils Guilhen, né en 1701

Elle a une fille Françoise, née en 1704

 

Jusque là, rien d’anormal…mais………….en regardant de plus près les actes de naissances des enfants, le prénom de la maman qui est noté sur chaque acte est surprenant.

Voyons cela :

En 1697, le prénom de la maman est notée ‘’Dimanche’’

En 1699, le prénom de la maman est notée ‘’Lundi’’

En 1701, le prénom de la maman est notée ‘’Mardi’’

En 1704, le prénom de la maman est notée ‘’Mercredi’’

 

Cette dame porta à chaque événement enregistré en mairie un prénom différent tiré des jours de la semaine!

''Dimanche'' quand elle s'est mariée, ''Lundi''..., ''Mardi''..., ''Mercredi'' etc...

 

Quel dommage qu’elle n’ait pas eu 3 autres enfants pour parfaire ‘l’hebdomadaire’ ! ! ! !

 

Elle est devenue veuve le 28 juillet 1705……………C’était un MARDI !

 

Acte de naissance/baptême

Commune/Paroisse :

Piarre (La)

Départ./Province :

05 

Nouveau-né :

GONTARD Marguerite

    Acte daté du :

09/03/1697

Père :

Pierre

Mère :

AUBERT Dimanche

Dépouillé par :

AGHA

Acte de naissance/baptême

Commune/Paroisse :

Piarre (La)

Départ./Province :

05

Nouveau-né :

GONTARD Jeanne

    Acte daté du :

24/06/1699

Père :

Pierre

Mère :

AUBERT Lundi

Dépouillé par :

AGHA

Acte de naissance/baptême

Commune/Paroisse :

Piarre (La)

Départ./Province :

05

Nouveau-né :

GONTARD Guillaume

    Acte daté du :

11/05/1701

Père :

Pierre

Mère :

AUBERT Mardi

Dépouillé par :

AGHA

Acte de naissance/baptême

Commune/Paroisse :

Piarre (La)

Départ./Province :

05

Nouveau-né :

GONTARD Françoise

    Acte daté du :

27/04/1704

Père :

Pierre

Mère :

AUBERT Mercredi

Dépouillé par :

AGHA

 

 

 

 

 

 

Repost 0
Published by Reynaudrrcc - dans ANECTODES FAMILIALES
commenter cet article
3 mars 2011 4 03 /03 /mars /2011 00:21

Tata-Celine-97ans-22-02-2011.jpg

 

Conversation avec ma Tante Céline MARTIN, épouse MARIN,

née le 9/09/1914 à Aspremont 05


 

Le 22 février 2011 avec ma sœur aimée et adorée, Pétou, nous avons rendu visite à notre tante à la maison de retraite de Veynes, pour l’écouter nous raconter sa vie et celles des autres………

 Céline est la mémoire vivante du village d’Aspremont, dont elle est la doyenne (98 ans).

Physiquement elle est en parfaite santé : une petite canne pour marcher, mais l’œil vif et plein de malice – en parlant d’œil : elle lit sans lunettes ! Pour contrer notre interrogation, elle saisit sur le champ une revue devant elle et nous fait une démonstration de lecture qui nous laisse ‘baba’ : son horoscope en dix secondes ! ! !  Elle nous explique :

‘’Je jette un regard sur l’ensemble de l’article, comme pour prendre une photo, et après je peux lire phrase après phrase’’

Je lui demande des nouvelles de sa santé. Nous confirme qu’elle se porte bien et qu’après que je lui ai demandé si dans sa vie, elle a eu des maladies graves. Voici sa réponse :

‘’Oh oui, il y a huit ans, j’ai eu une crise de foie, j’ai vomi mes tripes, cela m’a duré pendant 2 jours ! Tu te rends compte !’’

Comme elle se répète souvent (comment serons-nous à son âge ?) elle nous a raconté comment elle a passé son Certificat  de fin d’Etudes Primaires.

C’est excellent. Et voici ce qu’elle raconte :

‘’Je n’avais pas encore 12 ans, en juin 1926, je suis allé à pied à Aspres/s/Buëch passer le certificat d’études avec 2 amies de classe (une fille VERDIER et une autre). Ma mère, Clotilde, qui exploitait le Café-Epicerie MARTIN, m’avait préparé la musette pour le midi. Levée à 6h, petit-déjeuner, et nous voilà parties, toutes les trois, à 7h de matin, à 12 ans jusqu’à Aspres – 4kms à pied – la peur au ventre entre le trac de passer cet examen et l’angoisse d’aller à la ‘’ville’’.

J’ai bien répondu à toutes les questions et vers les cinq heures du soir, nous sommes revenues comme à l’aller…….à pied. Ma maman surveillait mon arrivée par la fenêtre de sa chambre, me regardant rentrer toute heureuse de ma journée, car j’étais certaine d’avoir rendu une bonne copie.

Dès que je franchis la porte, elle m’a dit :

‘Je sais, cela a bien marché pour toi, tu as réussi !’

‘Mais qui te l’a dit ?’

‘La route !’  …………….répond ma maman !

En fait, elle avait vu la joie qui me transportait et était sûre que j’avais réussi : nous avions toutes les deux raison : je finissais 1ère du Canton ! A la grande joie de mon instituteur, Mr DELCOUR et de mon père, qui m’avait beaucoup aidé dans mes révisions. 

                                         

Et elle continue :

 ‘’Ah, mon père, Emile MARTIN, ça c’était quelqu’un ! Figure-toi qu’en semaine, il faisait le représentant de Liquides & Savons pour la Maison MATHIAS de GAP. C’était bien, parce qu’à la maison on avait toujours sa petite valise de savons de démonstration, on n’achetait pas de savons, bien sûr, c’était une denrée rare et assez chère. Alors, mon père, partait le lundi matin, bonne heure à vélo à Pont de Chasbestan (5kms), mettait son vélo dans le train > direction Sisteron. Et là, il remontait à Aspremont, en s’arrêtant dans tous les villages bordant la Nationale. Il visitait les bars, épiceries et autres commerces pour vendre ses Liquides et ses Savons. Il rentrait le vendredi soir. Ce n’est pas tout.

Il était tellement gentil et serviable que le samedi matin, il s’installait sur une table de son Café MARTIN, et faisait……….l’Ecrivain public. Eh, oui, les gens venaient le trouver pour des renseignements et conseils : il faisait des lettres aux administrations, aux impôts, aux banques. Et tout ça, gratuitement bien sûr !

Je me rappelle qu’il disait qu’il était ‘l’homme de lettres’’ de Gabriel FIE, maréchal-ferrant, de Casimir VERDIER, cultivateur et Armance SEDERON.’’

Et ma mère, Clotilde, qui tenait le café-épicerie !

Souvent le samedi soir, les clients lui disaient : ''Clotilde ? Il te reste des oeufs ?'' ça voulait dire : 'prépare une omelette'. Et, ma maman faisait une énorme omelette que les clients se partageaient sur le comptoir.

Et ce couple a 'eu le temps' de procréer : 14 enfants de 1907 à 1930 ! ! tu te rends compte ! quel travail !


Et elle continue :

Et mon frère Roger, vous savez ce qu'il a fait ?

Il travaillait à la grande gare de VEYNES, comme cheminot et tous les jours en rentrant du travail, il faisait un détour sur les rives du Buëch et il ramenait 3 ou 4 pierres-galets (il les choisissait avec minutie, bien rondes et bien polies) dans ses poches et devinez ce qu'il en a fait ? Au bout de plusieurs années il a bâti sa maison avec ! ! ! Maintenant, ses héritiers sont contents : ils ont une maison en pierres !

 

 

Nous retournerons la voir, bientôt, car elle a encore beaucoup d’anecdotes à nous raconter.
Sa devise pour expliquer sa longévité :

‘’J’ai eu de la chance, car j’ai trois ‘9’ dans ma date de naissance !’’   (9/09/1914)

 

Bravo Tata, et …….merci pour cette leçon de vie.

Repost 0
Published by reynaudrrcc - dans ANECTODES FAMILIALES
commenter cet article

Présentation

  • : Le blog de Reynaud Roger
  • Le blog de Reynaud Roger
  • : passionné de généalogie, je vous fais découvrir mes ancêtres, leurs villages natals, les anecdotes et un peu d'Histoire. Merci de l'aide morale et du soutien que m'apportent ma sœur adorée, Pétou
  • Contact

Profil

  • Reynaudrrcc
  • Tombé dans la marmite des généalogistes ou ''généanautes'', je passe mon temps à faire des recherches et toutes les anecdotes ou 'trouvailles' sont mises sur mon blog. Je remercie ma sœur Pétou pour sa patience et ses encouragements
  • Tombé dans la marmite des généalogistes ou ''généanautes'', je passe mon temps à faire des recherches et toutes les anecdotes ou 'trouvailles' sont mises sur mon blog. Je remercie ma sœur Pétou pour sa patience et ses encouragements

Recherche

Liens