Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
17 mai 2011 2 17 /05 /mai /2011 23:51

Personnages Célèbres des Alpes de Haute Provence

(Par ordre chronologique de date de naissance)     Page N°7
 

Quelques Biographies :

1 la plume
 
 

 

 

Vous découvrirez une liste ci-dessous non exhaustive des personnages célèbres nés ou ayant porté au loin la renommée des Basses-Alpes.  C’est volontairement que je me suis limité aux personnes de lettres, de religion, scientifique ou politique. J’aurai pu compléter cette liste par des sportifs de renommée nationale et mondiale :  Edouard Fachleitner (1921), né en Italie, mort à Manosque - champion cycliste 2ème du tour de France 1947 - Jean Rolland (1935), de Digne - pilote automobile, champion de France 1964 des Rallyes - Carole Merle (1964) du Sauze - skieuse française la plus titrée de l’histoire de la Coupe du Monde - Jean-Michel Bayle (1969) de Manosque - triple champion du monde de Moto-cross - Alain Boghossian (1970), de St Auban - champion du monde de football 1998 - et le tout dernier, Julien El Farés (1985) de Pierrevert, coureur cycliste professionnel, promis à un brillant avenir.

Je me suis permis de noter la biographie d’Honoré BONNET - ‘’le Magicien des Neiges’’ - : homme exceptionnel, tant par sa gentillesse, sa disponibilité, sa simplicité. Nous avons entretenu d’excellentes relations quand je travaillais à la B.N.P de Barcelonnette - Pra-Loup, en 1970 et 1971. 

 

Pierre MARTEL   (1923-2001)


Est un ecclésiastique qui fut chercheur et écrivain. Fondateur en 1953 de l'association Alpes de Lumière, il exerça ses fonctions ecclésiastiques, jusqu'en 1969 dans les Alpes de Hte Provence .

Né au Revest-du-Bion,- à quelques kilomètres de Banon et du plateau du Contadour, cher à Jean Giono -  à la ferme du Haut-Labouret, le 22 mai 1923. De 1929 à 1933, il fut placé comme pensionnaire dans une école privée à Banon, puis poursuivit ses études à Marseille à partir d'octobre 1933 dans un pensionnat privé à  Saint-Tronc. Atteint de tuberculose, il dut être hospitalisé en janvier 1940, puis dirigé à l'automne de la même année au sanatorium de Plateau d'Assy. En voie de guérison, en décembre 1942, il entra au sanatorium d'Hauteville, puis en janvier 1943 dans une maison de repos. Durant toute cette période, il fut en contact avec des Dominicains, ce qui l'incita à entrer au Grand Séminaire de Toulouse, en octobre 1943. Il rejoignit ensuite le Grand Séminaire de Digne, en octobre 1945 où il devint professeur à la rentrée suivante.

Ordonné le 29 juin 1947, il fut nommé curé de Simiane-la-Rotonde au mois d'octobre. Ce fut là qu'il fonda en mai 1953 l'association Alpes de Lumière. Mis en charge de la paroisse de Mane, en octobre 1955, il y resta jusqu'en 1962. Assailli de doutes, il se retira cette année-là à la Bonnechère, à Saint-Michel-l'Observatoire. En 1969, il abandonna officiellement son statut d'ecclésiastique et publia La Foi Sauvage.

De son mariage avec Claude, il eut trois fils, Fabien (1969 ), François (1971 ) et Mayeul (1974). Il prit officiellement sa retraite en 1982  et décéda le 21 janvier 2001.


Œuvres

Oppedette, le site, l’histoire, l’exemple, Alpes de Lumière, n°28, avril-juin 1963.

XVI récits du Moine de Lure, Alpes de Lumière, n°35, 1966.

Val de Sault et Pays d’Albion III : l’art des paysans, Alpes de Lumière, n°38), 1966.

Vacances utiles en Haute-Provence, Alpes de Lumière, n°39, 1966.

Les pigeonniers II : pigeonniers de Haute-Provence. Directoire pour l’enquête et l’action, Alpes de Lumière, n°43, 1967.

Val de Sault et Pays d’Albion IV : l’histoire des forêts, Alpes de Lumière, n°45, 1968.

Les églises rupestres : Saint-Pons-de-Valbelle, Saint-Michel-de-la-Nesque, Saint-Eucher-de-Beaumont, Alpes de Lumière, n°46, 1969.

Les sentiers en pays de Forcalquier, Alpes de Lumière, n°47/48, 1969.

Environnement et concertation en Haute-Provence. Expériences significatives, Alpes de Lumière, n°50, 1971.

Reprise. Retour du désert, Alpes de Lumière, n°52, 1974.

Le seigle et la ronce, Alpes de Lumière, n°63, 1978.

L'invention rurale. Patrimoine rural et société de non-gaspillage en Haute-Provence 1. L’économie de la nature, Alpes de Lumière, n°69/70, 1980, 2e éd. 2000.

Associations et environnement en Haute-Provence, Alpes de Lumière, n°74/75), 1981.

La terre et le sacré. Les protections religieuses en Haute-Provence (1850-1950), Alpes de Lumière, n°84, 1983.

Les blés de l’été 1. L’été des paysans en Haute-Provence, Alpes de Lumière, n°79/80, 1983.

Les blés de l’été 2. Les moissons en Haute-Provence, Alpes de Lumière, n°82/83, 1983.

 


 

René FREGNI        (1947 - )

René Frégni moyenRené Frégni est né le 8 juillet 1947 à Marseille, mais réside à Manosque, place de la Mairie, au cœur de la ville.

Déserteur à 19 ans, il vit cinq ans de petits boulots en Turquie  sous une identité d'emprunt puis revient en France  où il est infirmier dans un hôpital psychiatrique. Repéré il est mis six mois en prison et commence sa carrière d'écrivain par l'écrit de poèmes qui lui permettent de s'évader mentalement de la prison. Il vit à Manosque, place de l'Hôtel de Ville,  mais son cœur bat à Marseille. La ville est presque au centre de tous les polars qu'il écrit. Sa vie aussi. Dans un de ses derniers romans, Lettre à mes tueurs  - publié comme le reste de son œuvre aux Editions Denoël , le narrateur est un écrivain en panne d'inspiration qui prête main-forte à un de ses amis truands. S'ensuit une série de rebondissements dont un interrogatoire assez musclé à l'Évêché, le commissariat central de Marseille. Le 17 février 2004, la réalité rattrape la fiction : René Frégni est placé en garde à vue pendant trois jours pour une histoire de blanchiment d'argent dans un restaurant qu'il cogère avec un ancien « voyou ». Depuis des années, il animait en effet des ateliers d'écriture aux Baumettes. Il sera finalement blanchi de toute accusation et racontera le harcèlement judiciaire dont il a fait l'objet dans Tu tomberas avec la nuit.


Rene Fregni

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

      Œuvres 

Les chemins noirs (Denoël, 1988), prix Populiste (1989).

Une enfance volée (Denoël, 1994), roman autobiographique.

Tu tomberas avec la nuit, 130 pages, Editions Denoël, coll. Romans français, Paris 2008 

Romans noirs  

1990 - Tendresses des loups : L'histoire de l'amour destructeur de Léo pour Mina, amour passion, amour égoïste.

1992 - Les Nuits d'Alice: Pour séduire la belle Alice, un ancien prisonnier et un intellectuel rêveur vont tout oser, jusqu'au hold-up. Prix spécial du Jury du Levant (1992); prix Cino del Duca (1992).

1994 - Le Voleur d'innocence : De sa naissance jusqu'à sa première incarcération, l'histoire d'un enfant qui deviendra voleur, au cœur de Marseille.

1996 - Où se perdent les hommes ? : Ralph anime dans une prison un atelier d'écriture. Il s'intéresse au cas de Bove, condamné pour avoir tué sa femme. Ce dernier est en effet obsédé par sa femme qu'il peint sans cesse. Pour que Bove soit tout entier à sa peinture, Ralph le fait évader mais le résultat n'est pas celui qu'il a escompté.

1998 - Elle danse dans le noir : C'est une sensation étrange que de se retrouver seul, des journées entières, dans un appartement incendié par l'été, et de se remettre lentement à écrire pour apaiser son cœur. Autour de la chronologie de la disparition de sa mère, René Frégni tisse les moments de désespoir provoqués par ses amours perdues. Prix Paul Léautaud (1998).

2000 - On ne s'endort jamais seul : Antoine ne vit que pour sa fille Marie, qu'il va chercher à cinq heures pile, chaque fin de journée. Mais, le 10 mai, un retard d'un quart d'heure a laissé le temps à sa fille de disparaître. Prix Antigone (2001).

2002 - L'Été : Paul tient un restaurant dans le sud de la France. Une vie simple de soleil et d'amitié brute. Un jour d'été, une femme prénommée Sylvia percute sa vie tel un météore. Il la rencontre au bord de la mer, vêtue d'une petite robe noire, elle est en train d'écrire au creux d'un rocher. Sylvia aime un peintre maudit qui vit dans une cave. Amante fêlée d'une inhumaine beauté, elle entraîne Paul dans les raies d'une passion diabolique, parasitée par le spectre d'un rival intouchable ou presque...

2004 - Lettre à mes tueurs : Marseille, début septembre 2003. Pierre Chopin, écrivain local, étouffe dans son appartement, tout en se battant avec la page blanche. S'effondre sur son palier une masse ensanglantée : Charlie, un ami d'enfance perdu de vue. La police est aux trousses de ce caïd marseillais qui s'enfuit mystérieusement par les toits.

2006 - Maudit le jour.

2011 - La fiancée des corbeaux: Comme une suite à Elle danse dans le noir, ce journal est un chant d’amour qui monte des vastes déserts de pierre et de lavande que l’on découvre dès que l’on quitte Banon, Manosque ou Moustiers-Sainte-Marie, un chant mélancolique et lumineux ; un voyage parfois cruel vers la tendresse et la beauté.

Littérature pour les enfants 

1992 - Marilou et l'assassin

2003 - L'étrange noël de Léa (Magnard 2003).

Autres œuvres 

2004 - Onze fois l'OM : Le Tacle et la plume, L'Écailler du Sud

 

§_ _ _ _ _ _ _ _ _ _§

Lien avec les Basses-Alpes

Louis ARAGON, fils du sénateur Andrieux - ancien Préfet de Police venu se faire élire dans notre département, fut vraisemblablement conçu à Forcalquier.

 

Source et Notes du blogueur – Roger -:

Biographies, Articles et toutes  informations ont été trouvées sur les sites de recherches suivants :

 

 

 

Wikipédia « http://fr.wikipedia.org/wiki/Portail : Alpes-de-Haute-Provence/Personnages » : Chacun peut publier immédiatement du contenu en ligne, à condition de respecter les règles essentielles établies par la communauté ; par exemple, la vérifiabilité du contenu ou l’admissibilité des articles. De nombreuses pages d’aide sont à votre disposition, notamment pour créer un articlemodifier un article ou insérer une image. N’hésitez pas à poser une question.

Accueil des nouveaux arrivants L’essentiel pour contribuer. 1 036 396 comptes d'utilisateur ont été créés sur Wikipédia, et, parmi eux, 16 546 ont été actifs durant le dernier mois. Tous les rédacteurs des articles de Wikipédia sont bénévoles ; ils constituent une communauté collaborative, sans dirigeant, où les membres coordonnent leurs efforts au sein des projets thématiques et de divers espaces de discussion. Les débats et remarques sur les articles sont bienvenus. Les pages de discussion servent à centraliser les réflexions et les évaluations permettant d’améliorer les articles.

Gallica – BNF : Gallica est la bibliothèque numérique de la Bibliothèque nationale de France. En libre accès, elle regroupe des livres numérisés, des cartulaires, des revues, des photos et une collection d'enluminures.

Sites Internet des villes et Offices de Tourisme  de Sisteron, Digne, Valensole, Barcelonnette, Riez, Oraison, Castellane, Moustiers, Forcalquier, Seyne les alpes, Pierrevert, Manosque dans leurs rubriques ‘’personnalités célèbres’’.

Archives en ligne 04 et 05, mention spéciale pour l’Association de Généalogie des Hautes Alpes (AGHA05) pour leurs saisies des tables décennales des villes et villages du 05.

La liste des familles françaises les plus anciennes compte les familles subsistantes au XXIe siècle qui ont pu prouver leur filiation sans interruption avant 1200 jusqu'à un ancêtre donné et cela d'après des sources d'archives précises et publiées avec preuves dans des revues ou des ouvrages historiques sérieux et qui ont été françaises pendant le XXe siècle au moins. Il ne s'agit donc pas de la date la plus ancienne à laquelle un nom de famille est attesté. Ces familles ont fait l'objet d'une publication historique, avec sources et références accessibles aux chercheurs dans une bibliothèque généalogique française.

Pour la noblesse, l'ancienneté fut toujours un critère important mais non le seul. Certaines familles nobles anciennes n'ont jamais occupé de premières places de la société française.

Toute la ‘’communauté de GENEANET – base de données de plusieurs centaines de millions d’individus, exploitée et alimentée par des ‘fanas’ de Généalogie, et tous ‘’cousins’’ tel que Claude Piot, Dominique Jean, Daniel Maes, Roland Cotin, André Maurice, Annick Bessière, Pierre Castelli, Liliane Cholat, de Parisot Bernecourt, Marie Françoise Cholin,  Jean-Pierre Lombard, Claude Mathieu, Andrée Rapp, Philippe Tourreau. Pardon pour les non-nommés et oubliés.

Sans leurs concours, et leurs travaux de recherches, je n’aurai pas pu trouver quelques  ascendants ‘célèbres’ qui font partie de cette liste.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de Reynaud Roger
  • Le blog de Reynaud Roger
  • : passionné de généalogie, je vous fais découvrir mes ancêtres, leurs villages natals, les anecdotes et un peu d'Histoire. Merci de l'aide morale et du soutien que m'apportent ma sœur adorée, Pétou
  • Contact

Profil

  • Reynaudrrcc
  • Tombé dans la marmite des généalogistes ou ''généanautes'', je passe mon temps à faire des recherches et toutes les anecdotes ou 'trouvailles' sont mises sur mon blog. Je remercie ma sœur Pétou pour sa patience et ses encouragements
  • Tombé dans la marmite des généalogistes ou ''généanautes'', je passe mon temps à faire des recherches et toutes les anecdotes ou 'trouvailles' sont mises sur mon blog. Je remercie ma sœur Pétou pour sa patience et ses encouragements

Recherche

Liens