Jeudi 14 avril 2011 4 14 /04 /Avr /2011 23:36

Bons mots et aphorismes : Histoire vraie


Auguste Derrière

 

 

 

Au début du XXe siècle, Auguste Derrière a sans aucun doute été le fleuron de l'absurde et du jeu de mot laid. Il révolutionna l’art naissant de la publicité par son approche peu commune du slogan, puis devint la coqueluche de l'élite culturelle de l'époque, avant de tomber dans les sombres profondeurs d’un oubli auquel il est plus que temps de mettre fin.


 

 

 

La première fois que j’eus vent de l’existence d’Auguste Derrière, je crus à un canular.
Ces aphorismes géniaux, ces étourdissantes maximes, ces publicités révolutionnaires, cette science du langage… Ce ne pouvait être le fruit de la pensée d’un seul homme. Et pourtant...

Auguste Derrière
 naquit à Bordeaux, de l’union de Juste et Prudence. Le 29 février 1892, quand Prudence sentit l’arrivée imminente de sa progéniture, Juste prit les devants et retira, avec prudence, le petit Derrière de dedans. Ils le prénommèrent Auguste, ce qui le prédestinait à devenir un très grand Derrière.

Le 29 février 1896, jour de son cinquième anniversaire, il révélait déjà une solide culture classique et un esprit vivace. À sa mère qui lui demandait qui était sous la douche, il répondit :
 «S’il se nettoie, c’est donc mon frère», une réplique d’autant plus spirituelle qu’il était fils unique.

À l’école, il étourdissait ses professeurs et ses condisciples de ses incessantes inventions langagières que, du reste, ils ne comprenaient pas toujours. A son professeur de philosophie qui s’étonna un jour de la présence, sur son pupitre, de papier toilette, il répliqua :
 « Je pense, donc je m’essuie».

À vingt ans, comme beaucoup de jeunes gens de bonne famille qu’une vie provinciale étriquée étouffe, il gagna Paris pour exercer ses talents humoristiques. Quelques mois lui suffirent à se faire une solide réputation de magicien des mots, lui ouvrant tout grand les portes du monde de la réclame. Il rencontra l’élite culturelle de l’époque qui sut vite apprécier ses talents hors du commun et le sollicita secrètement pour des conseils en joutes verbales et autres éloquentes réparties.
Bon nombre de célébrités dont nous tairons ici les noms pour des raisons que tous comprendront, brillaient en société grâce aux aphorismes et aux bons mots d’Auguste Derrière. Des publicitaires de renom firent de grandes carrières en suivant à la lettre ses conceptions avant-gardistes et ses slogans révolutionnaires.

Homme très modeste, Auguste se plut pendant toutes ces années à rester dans l’ombre et se complut à voir ses idées vivre et devenir célèbres... une discrétion en parfaite harmonie avec sa grande agoraphobie. Aux reproches de ses proches, il répondait sereinement :
 « Les moustiques n’aiment pas les applaudissements »... ce qui laissait pantois les moins imaginatifs.

C’est fortuitement qu’une équipe de chercheurs farfelus découvrit récemment l’existence de ce génie méconnu. Ils menèrent des années durant un travail de Sisyphe afin d’exhumer l’œuvre d’Auguste Derrière, la compiler et la livrer à la foule ébaubie.
Sans doute certaines pépites sont-elles passées au travers du tamis de leur sagacité, sans doute les meilleurs morceaux de ses écrits resteront-ils à jamais enfouis sous le limon du temps qui passe, mais ces glorieux archéologues des mots peuvent légitimement être fiers d’avoir œuvré pour sortir de l’oubli un des plus grands esprits que la France ait jamais engendré, rendant ainsi à ces arts ce qui est à Auguste Derrière.

Badauds du verbe et autres amateurs de jeux de mots laids, partageons les bienfaits de cet essai littéraire de haute volée et souhaitons que ce livre entre dans les annales !
A.M.

SIGNÉ AUGUSTE DERRIÈRE LE 4.9.09 

Les moustiques n'aiment pas les applaudissements
Auguste DERRIÈRE

les moustiques

Sous ce titre mystérieux, Auguste Derrière a compilé, des années durant, les traits de génie de son esprit pétillant et ses meilleurs encarts publicitaires. Dans cet ouvrage figurent une sélection de maximes, dictons, blagues, aphorismes et sentences définitives qui ont fait sa gloire, telles que : « ne pas confondre la Patagonie avec une nouille mourante », etc. … mais aussi moult réclames hilarantes destinées à vanter avec brio les produits les plus divers ! Ce livre est le fils caché d'une improbable union entre L'Almanach Vermot et les Brèves de comptoir de Jean-Marie Gourio. À mi-chemin entre le Catalogue Manufrance de la manufacture française d'armes et cycles de Saint-Étienne et le Catalogue des objets introuvables de Carelman.

·  ISBN 978 2 85920 800 4

 
 
 

 

Les Moustiques n’aiment pas les applaudissements d’Auguste Derrière est une coédition du Castor Astral et de la Maison PoaPlume.

Les œuvres d’Auguste Derrière ont été patiemment collectionnées avec amour, puis classées, triées et sélectionnées par Philippe Poirier, Vincent Falgueyret et Nadia Geyre de la Maison PoaPlume à Bordeaux. Cette glorieuse agence de graphisme en a aussi réalisé la conception graphique et la mise en page.www.poaplume.com

Un grand merci aux précieuses contributions de Bruno Buijtenhuijs, Nicolas Dali, Diane & Laure Berbineau, Vincent Arné, Nadège Tual, Julien Geyre, Claire Guiral, Didine, Hélène Falgueyret, Olivier Grall, Pierre Guiral, Anne Montel, Anne-Marie Gravelier, Michael Geyre, Olivier Philipponnat, Jean-Yves Reuzeau, Marc Torralba, les artistes des gravures utilisées dans le livre et tous ceux qui nous ont encouragés à exhumer les trésors d’Auguste Derrière. mariage d'Auguste (oeil fermé)

Voici une photographie datée de 1934,du second mariage d'Auguste Derrière.

Elle nous permet de faire connaissance avec Juste et Prudence Derrière, les heureux parents d'Auguste (à sa gauche). Nous n'avons, pour l'instant, pas trouvé trace de son premier mariage... il devait être particulièrement raté

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

NE DESESPEREZ PAS POUR LA LONGUEUR, IL Y EN A 4 PAGES, MAIS VOUS N’ETES PAS OBLIGES DE LES LIRE EN UNE SEULE FOIS………..

FAITES DURER LE PLAISIR !!!!

 

Ne dites pas *la nonne nymphomane* mais *dites l’amante religieuse*

Qui vole un bœuf est vachement costaud

Devise de tout chien et chat d’appartement : *pour vivre heureux, vivons castrés !*

Ne donnez jamais de bol aux niaises

Avoir le compas dans l’œil, ça fait mal

Il ne faut pas prendre les messies pour des lumières

La promise cuitée gâche le mariage

Ne pas confondre la Patagonie avec une nouille mourante

Qui mange un chien chie ouah ouah

Céleri qui mal y pense

A Dubaï, tous les commerces acceptent les CHEIKS

Le futur, c’est des passés

Ne pas confondre *antiquaire au plumard* et *brocoli*

On ne dit plus *petit avion à réaction* mais *Courgette*

Qui éternue face au vent essuiera ses lunettes

A vaincre sans baril, on triomphe sans boire

Invitez Fred à s’taire ou j’lui mets une claquette

Positivez : transformer une sale défaite en salle des fêtes !

Une biroute n’est pas une route à deux voies

C’est terrible d’allonger la vie, en prolongeant seulement la vieillesse

L’optimiste rit pour oublier et le pessimiste oublie de rire

C’est au pied du mur que l’on voit le mieux le mur

Qui embrasse trop, mal aux reins

Attention : le sex-appeal n’est pas un vibromasseur avec accus

Pour vivre heureux, steak haché

Offre commerciale dans un magasin à chaussures :

Pour l’achat d’une paire de bottes, la troisième botte est gratuite !

Monsieur ICULE, le roi des garagistes :

Vous roues pètent ? Passez le test ICULE, accessible à toutes les bourses

Au Groenland, les cons gèrent

Qui mesure l’huile, se graisse les pattes

Ne dites pas *Caravane* mais plutôt *Autobus à blagues*

Avant de te moquer des boiteux, regarde si tu marches droit

Qui rit le lundi, babibelle le vendredi

Une bonne cuite vaut mieux qu’une servante crue

On peut appeler un coiffeur, un Poilopathe

Mieux vaut une allumette intelligente qu’en sot briquet

La caravane passe, mais le ciseau à bois

Un égoïste c’est quelqu’un qui ne pense pas …..à moi

Le temps est pluvieux, lui aussi prend de l’âge

Un menuisier a déposé une plinthe au Parquet

Au siècle des lumières, les poètes écrivaient des vers luisants

On ne dit pas *Gazoduc* mais *flatulence noble*

Quand on est très pieu, on passe sa vie au lit

Mademoiselle, au lieu de dire *’ma réglisse*, dites donc *’Monsieur vous me plaisez beaucoup*

Sortir en boîte, ça conserve

Annonce pour pyromanes : meubles flambant neufs ! Bidon d’essence inclus

Dans le Nord : lèche-ti et lèche-toi sont dans un bateau………

Sur la Côte d’azur, il n’y a pas loin du cintre au pet

Une main tendue cache souvent un bras

Connaissez-vous le goûter royal ? Un Prince, un Rocher, un Monaco

Mieux vaut un pilote plein qu’un réservoir vide

On ne dit pas *elle est spacieuse ta baleine* mais *Cétacé grand chez toi*

Echange château en Espagne contre palais breton

T’auras même pas un café dans le pire des cas

Ne pas confondre *Trois soupes* et *Tripotages*

Quand elle croise un homme, la sainte n’y touche

Si tu as la tête qui tourne, profites-en pour regarder ton cul

Everest mais Adam part

Une affiche rigolote n’est pas forcément un poster rieur

Qui vole un œuf a une petite omelette

Il peut aussi arriver qu’on bâillonne des Gens bons

Une prise de sang n’est pas égale à cent prises de un

Rasage à la biscotte, miettes dans les bottes

Vos cheveux semblent être de mèche pour se faire la malle……et vous ne savez plus quoi feur ? Quel toupet, pensez à Préserv’à tifs ! Mais attention, effet gênant…… tête de gland !

On n’a jamais vu de camions si ternes !

Ne dites pas *Odieux chantage* mais *Hymne divin*

On ne dit pas *Prédominant* mais *pâturage avec vue*

Mieux avoir un grain, qu’être exprès sot

Un tabouret n’est pas forcément un gros poivrot

Le comble d’un boxeur ? C’est d’être d’humeur gros gnons

Un air coquin n’est pas un vent tripotant

Chat écrasé ne craint plus l’eau froide

Mieux vaut se chauffer au caviar que bouffer du charbon

L’argent n’a pas d’odeur, sauf chez les vidangeurs

Donner c’est donner, repeindre ses volets

Ne pas confondre *Bains de boue* et *Douche assise*

A la piscine, mieux voir *une eau tarie* qu’un *pet qui noie*

Si tu as perdu ton cheval, regarde sous la selle

Quand Dieu créa la Mer Rouge, il sala mal l’écume…..mal l’écume sala !

Parier sur ce cheval, passe encore, mais parier sur ce bouc m’écœure !

On ne fait d’omelette sans vexer la poule

On ne dit pas : *Javellisé* mais *j’ai lu*

Le pâté de campagne c’est de la gastro en terrine

Ne dites plus * Mélodie en sous-sol* mais *gare la voiture au parking souterrain*

Quand il voit un mouton en cuisine, l’Emir l’y tond

Les rieurs avec moi, les pas rieurs au tiercé

On ne dit pas *Baragouine* mais *bar à filles*

Si les tôles ondulées, les vaches aussi

Mieux poser un lapin que de chier un lièvre

Paul en Skis, c’est un beau roman…….- - - - - -- -- .''c’est une belle histoire'', (rajouté par m/m)

Mieux vaut être une *vraie croyante* qu’une *fausse sceptique*

Pingouins dans les champs, hiver méchant

Tousse pour un, grippe pour tous

Mieux tenir le couteau de la main droite que de passer l’arme à gauche

Que fais-tu lorsqu’une tarte t’atteint ?

Ne dites pas *j’ai un ami fumeur et boiteux* mais *j’ai un copain clopant*

Qui persévère  ne va pas à la pêche

Qui a un cerveau lent ménage sa tonsure

Barbecue n’est pas synonyme de poils aux fesses

Pas de pédicure chez les escargots

Pub : Marquez des buts au petit-déjeuner avec les céréales de Madrid

On ne dit pas *le processus de paix est enclenché* mais *je vais lâcher une caisse*

Qui vivra mourra

Les bons cons font les bons maris

On ne dit pas *ce Ceylan est excellent* mais *quelle Bonté !*

Mieux être belle et rebelle que moche et remoche

On ne dit pas *un ouvre-boîte* mais *un portier de night-club*

Ne confondez pas Nymphomane et Confusion

La DASS, ton univers impitoyable

Ne dites pas *mon papyrus* mais *mon aïeul slave*

Sois gentil avec tes enfants car ils choisiront ton hospice

Un sale ami doit être charcuté

Ne dites pas *nouilles à la maison* mais *pathologie*

Les gens les plus constipés sont souvent les plus chiants

Dans la vie il faut des cons pressés

On ne dit pas * j’ai vaincu* mais *je suis pluri-anal*

Qui boit un verre à moitié vide, est moitié plein

Attention : le vélo d’handicapé n’est pas un hémicycle

Le premier quartier de Lune n’est pas forcément celui de l’autre

'Je me ferais bien un brin de Cosette', a dit  Jean Valjean

On ne dit pas *Pays Natal* d’un religieux, mais *Patrie-Moine*

Comme la tartine, l’ivrogne tombe toujours du côté qui est beurré

Parce qu’il a le Bec Haut, j’ai baptisé mon perroquet Gilbert

Remède efficace : six rots contre la toux

On ne dit pas *un enfoiré* mais une *année de perdue*

On ne fait de bœufs sans castrer les taureaux

Ne pas confondre *faire des vendanges* et *péter comme un dieu*

Plus les hommes ont de l’argent, plus les femmes en brassent

Déjeuner aux fayots, gazogène en solo

Ne jetez plus l’argent par les fenêtres, attendez que je sois dessous

Mine de charbon cherche coureur de fond

Fabricant de fils de fer barbelés, cherche client lui donnant du fil à retordre

Podologue passe accord avec casse-pieds

Echange poils de chats contre poêle à mazout

Pessimiste échangerait bouteille à demi vide contre bouteille à moitié pleine

Expéditeur cherche personne timbrée pour suivre les colis

Dentier cherche mamie ne pouvant mâcher

Echange tête vide contre poches pleines

Personne pressée cherche temps libre

Nuage cherche petit coin de ciel bleu pour faire pluie pluie

Dent qui se déchausse cherche chaussure à sa taille

L’avenir appartient à ceux qui vivront demain

Dans la basse-cour, évite les conflits d’oies

Un conquistador n’est pas un imbécile narcissique

Le chœur a ses raisons que l’oraison ne connaît pas

Après la pluie le beau rhume

On ne dit pas *dégâts des eaux* mais *ostéoporose*

Pour sauver la carotte, mange le lapin

C’est au fond du puits que tu vois sous le seau

Qui pète ses dattes, sent, rit, chie

Ne mélangez pas *faire des mots croisés* et *échanger ses maladies*

La flemme est l’avenir de l’homme

Si ta femme est folle de la messe, sache qu’elle sera molle de la fesse

Aux grands maux les grands-mères

Ne faites pas aux truites ce qui est laie

Si la femme était bonne, Dieu en aurait une

Où mon pote ira, tous mes potirons

Ne vous méprenez pas : un Cabriolet n’est pas une chèvre espagnole

Attention : une femme aux toilettes n’est pas une poule au pot

Il faut se battre en enfer, tant qu’il y fait chaud

Ne dites pas *Pakistan* mais *saut en longueur*

En Afrique, ça vanne sec

C’est en sciant la Joconde que Léonard devint scie

Ne pas confondre *faire du vélo* et *aller à la selle*

Ne dites pas *le meuble à sorbets* mais *l’armoire à glaces*

On ne dit pas *un carafon* mais *un bus express*

Les amateurs de brocante aiment la CHINE

Scandale à Lourdes : à deux pas des grenouilles de bénitier, le Rat quête !

Si les lentilles te font péter, porte des lunettes

Lorsqu’un religieux se fait surprendre par la pluie, c’est une saucée au moine

Un batteur juif peut être une percu sioniste

La bonne ment,  quand elle reçoit ses revues en cachette

La longueur du pantalon en dit long sur la taille des jambes

Ne pas confondre un colifichet avec un paquet répertorié

Ne manquez pas le film ‘’Les Escarres d’Hollywood’’ avec Al Zaïmeur, Colosse Copy, Art Thritte, Alain Continence. Avec tous nos vieux de bonne heure !

Ne pas confondre *profanateur de tombes* et *détergent*

Au lieu de dire *le Caribou* dites plutôt *le moteur va lâcher*

Préfère le vin d’ici à l’au-delà

Quand l’oie fait la cuisine, le jars dîne

On ne dit pas *polyglotte* mais *orifice du larynx bien élevé*

A Cuba on ne pète pas haut

Etre jeune est un défaut que l’on corrige tous les jours

On ne dit pas *Annick adore les potagers* mais *les jardins botaniques*

Le cul, ça repose les jambes

Si tu veux emballer en boîte, préfère un bon copain qu’un salami

On ne dit pas *le porc s’indigne* mais *le pâté tique*

Mon père a une voiture ancienne, c’est l’attraction du moment

Quand un acteur incarne un ongle, on peut dire qu’il est verni !

Quand un homme devient vache, tout va de mâle en pis !

Les langues bien pendues collent beaucoup de timbres

On ne dit pas *le ton monte* mais *la fille au physique ingrat prend l’ascenseur !*

Si tu vois un canard blanc, c’est un cygne

Petit appétit, l’oiseau fait son nid

L’amour propre appartient à ceux qui se lavent tôt

On ne dit pas *un imprimeur* mais *un petit maraîcher*

Ne dites pas *je n’aime pas les tripes* mais *halte à la viscère*

C’est la goutte qui fait déborder le nez

Quand un eunuque se fait guillotiner, c’est une histoire sans queue ni tête

On ne dit pas *Midinette* mais *Midi pile*

Il y a trois sortes de personnes dans le monde, celles qui savent compter et celles qui ne savent pas

Des yeux qui voient un beau cul, ne valent pas un doigt qui touche

 

Et les dernières :


On ne dit pas ‘’Monsieur COOPER surveille les fraises’’ mais GARY guette

Dans une église, il y a toujours quelque chose qui cloche

Si le travail c’est la Santé, pourquoi ne pas le confier aux malades ?

Jeanne d’Arc est sans aucun doute la plus célèbre des femmes au foyer

On ne dit pas le beau Président Français, mais le pas laid de l’Elysée

Qui vole un œuf, vole la moitié d’un dix-huit

 

Quelques exemples pris dans son livre :


dictons

 très bons conseils

 

 

  

  

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

droles-conseils-5 très bons conseils très bons conseils

 

 

 

 

   

           

  

Par Reynaud Roger - Publié dans : HUMOUR DECALE et MAXIMES
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires
Retour à l'accueil

Présentation

  • : Le blog de Reynaud Roger
  • Le blog de Reynaud Roger
  • : Culture
  • : passionné de généalogie, je vous fais découvrir mes ancêtres, leurs villages natals, les anecdotes et un peu d'Histoire. Merci de l'aide morale et du soutien que m'apportent ma sœur adorée, Pétou
  • Partager ce blog
  • Retour à la page d'accueil
  • Contact

Profil

  • Reynaudrrcc
  • Le blog de Reynaud Roger
  • retraité
  • Tombé dans la marmite des généalogistes ou ''généanautes'', je passe mon temps à faire des recherches et toutes les anecdotes ou 'trouvailles' sont mises sur mon blog. Je remercie ma sœur Pétou pour sa patience et ses encouragements

Recherche

Calendrier

Décembre 2014
L M M J V S D
1 2 3 4 5 6 7
8 9 10 11 12 13 14
15 16 17 18 19 20 21
22 23 24 25 26 27 28
29 30 31        
<< < > >>

Créer un Blog

Contact - C.G.U. - Rémunération en droits d'auteur - Signaler un abus - Articles les plus commentés